Médicaments de perte de poids : à savoir

Les médicaments sur le marché semblent être des moyens prometteurs de perdre du poids. Cependant, ils peuvent avoir des effets secondaires. Les médicaments pour la perte de poids fonctionnent mieux lorsqu’ils sont combinés avec un programme de traitement du mode de vie, et ces médicaments nécessitent une surveillance étroite par un médecin. Vous devez être réalistes lorsque vous commencez un traitement de perte de poids. Lisez tout sur ces médicaments ici.

Qui devrait se conformer aux médicaments pour maigrir ?

La première et la plus importante étape du traitement de l’obésité est surement une approche axée sur l’amélioration du mode de vie. Si vous visitez le site web suivant, vous pourrez lire que suivre un régime alimentaire sain peut aussi être utile. Malheureusement, pour beaucoup de gens, il est difficile de perdre du poids et encore plus difficile de maintenir la perte de poids. 

Plus de 1 personnes sur 3 aujourd’hui est obèse dans chaque pays. Les personnes obèses l’utilisent aussi dans un but de perte de poids. Cela est nécessaire seulement quand ceux-ci n’ont pas été en mesure de perdre du poids ou de la maintenir avec un régime alimentaire, de l’exercice ou un traitement comportemental.

Comment les médicaments de perte de poids devraient être utilisés ?

Il existe plusieurs comprimés approuvés pour la perte de poids. Ces médicaments ont tous des effets secondaires, ils doivent donc être surveillés de près par un médecin. En général, si un patient ne perd pas au moins 5% de son poids de départ après avoir utilisé des médicaments pendant 3 mois, celui-ci doit être arrêté. Dans ce cas, le médecin doit décider quels autres traitements peuvent être adaptés. 

Les médicaments approuvés pour le traitement à long terme peuvent entraîner des améliorations de certains facteurs de risque de maladie cardiaque ou de diabète. Cependant, certains d’entre eux augmentent le pouls ou la pression artérielle. Ils devraient être utilisés prudemment pour ceux qui ont des antécédents de maladie cardiaque. Il n’a pas été démontré qu’aucun médicament contre l’obésité réduit le risque de développer une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.